En cours de lecture

Adriane Duckworth, fondatrice de The Wild Kids App...

Adriane Duckworth, fondatrice de The Wild Kids Apparel

Originaire de Hamilton, Ontario, à l’Est du Canada, Adriane Duckworth est l’heureuse maman de deux adorables petits garçons : Benjamin (5 ans) et Sawyer (bientôt 3 ans). Elle est aussi l’incroyable business woman et artiste qui se cache derrière la marque de vêtements pour enfants « The Wild Kids Apparel ».  Vous avez peut-être déjà vu sa patte quelque part; Finn le renard ou William le morse sur le T-shirt d’un enfant ou encore Marlowe la sirène sur un body… J’ai découvert cette fille d’une extrême gentillesse  il y a quelques années sur Instagram. Son esthétique graphique (noir et blanc), son univers autour de la nature et des animaux et son éthique (tout est fait à la main) m’ont immédiatement séduite. C’est donc tout naturellement que je me suis mise à habiller mon fils avec ses créations. Et je ne suis pas la seule ! En à peine deux ans d’existence, elle compte déjà parmi ses clients quelques tribus célèbres comme celles de Tori Spelling, Hilary Duff, Rachel Bilson ou encore Jaime King. @thewildkidsapparel 

 

Parle-nous des débuts de The Wild …
Tout a commencé il y a cinq ans lorsque j’ai eu mon fils aîné. J’ai d’abord dessiné quelques personnages que j’ai accroché sur son mur. Puis, je me suis mise à en dessiner d’autres dès que j’avais un peu de temps libre. Plus le temps passait, plus je m’attachais à ces petits animaux. J’ai réfléchi à un moyen de les partager avec le reste du monde, et une ligne de vêtements et accessoires pour bébés et enfants me semblait être la suite logique. Je me suis inscrite à un cours de business sur les petites entreprises … et voilà !

Comment la marque reflète-t-elle ce qui est important à tes yeux?
Toutes mes illustrations commencent avec un crayon et du papier. J’aime dessiner et je n’édite jamais mes créations à l’ordinateur – je tiens à ce que tout soit fait à la main. Nous utilisons de l’encre écologique et on minimise un maximum le gaspillage pour le packaging et la livraison de nos produits. Nous tentons de réduire autant que possible notre empreinte écologique. Quant au style de la marque, il reflète mon amour du minimalisme. J’aime tout ce qui est monochrome, moderne et simple.

Tu avais lancé un anneau de dentition en bois avec Otherware et des mocassins en cuir avec la marque Le Petit Coco… Comment choisis-tu tes partenariats ?
Nos choix sont très réfléchis. J’aime travailler avec des marques que j’admire réellement et j’ai souvent refusé des collaborations lorsque je trouvais que nos valeurs ne correspondaient pas. C’est plus important pour moi de travailler avec des personnes que je respecte et en qui je peux faire confiance. Bien sûr, j’attache une grande importance au côté fait main. Beaucoup d’entreprises ont amélioré l’éthique de leurs méthodes de travail mais il reste malgré tout énormément de petits commerces qui vendent (cher) des produits fabriqués à l’étranger pour une bouchée de pain. Pour notre entreprise et toutes celles avec lesquelles nous travaillons, c’est l’honnêteté qui prime avant tout.

Où est-ce que tu trouves ton inspiration?
Mes enfants m’inspirent… La nature aussi. Nous essayons de passer une bonne partie de notre temps à l’extérieur et je pense que ma marque en est le reflet.

Qui était ton tout premier personnage ?
Pablo le pingouin! Du coup c’est mon préféré. Mais en fait, mes coups de coeur changent tout le temps! J’ai un gros faible pour Bob le Grizzly aussi.

Combien de pièces produis-tu par jour?
Ca change tout le temps et il y a même certains jours où je ne produis rien du tout parce que j’ai trop de choses à faire. Mais ça peut monter à quelques centaines de pièces et ce, plusieurs fois par semaine.

Photo The Wild Kids Apparel

Quel a été ton plus grand moment de fierté en tant que chef d’entreprise?
Avant de commencer, j’ai suivi un cours d’aide à la création d’entreprise. Et environ un an plus tard, on m’a demandé de revenir pour raconter ma “success story” à la nouvelle promo. J’avoue que c’était une expérience incroyable pour moi.

Est-ce que tu as des conseils à donner à ceux qui démarrent un projet ?
Faites quelque chose qui vous passionne. Si je gagnais au loto demain, The Wild continuerait d’exister et avancerait dans la même direction parce que c’est ce qui me transporte. Si vous avez cette passion en vous, alors vous mettrez tout en oeuvre pour que ça marche.

Est-ce que les réseaux sociaux ont un rôle important  ?
C’est ce qui nous a permis de réussir. Les réseaux sociaux sont notre méthode principale de communication. Nous avons décidé de ne pas payer pour faire de la publicité mais de créer des liens avec les mamans en ligne, une par une. Cela a pris beaucoup de temps (et ça en prend encore beaucoup) mais nous sommes en contact direct avec notre marché et notre cible.

Ton mari et tes enfants participent-ils à l’aventure The Wild ?
Oui! Mes enfants m’aident beaucoup lors de la création des animaux. Toutes mes créatures doivent obtenir leur approbation avant d’être lancées. Mon mari est d’une aide précieuse aussi. Il écoute mes idées et en discute avec moi, il m’aide à diriger l’entreprise dans la bonne direction, et il vient à chaque marché où nous exposons et vendons nos produits. Il est incroyable.

Comment est-ce que tu gères ton statut d’entrepreneur tout en élevant tes enfants?
Pas très bien (haha). Je jongle constamment entre les deux. Je fais de mon mieux et j’essaie maintenant d’accepter le fait que certaines choses devront juste attendre. Je dois gérer tous les jours une to-do liste qui ne fait que s’allonger. Je ne coche jamais toutes les cases sur la liste, et je n’ai jamais l’impression d’être satisfaite, ni la sensation de travail accompli.

Comment fais-tu pour tenir le coup ?
De temps en temps, je range tout mon travail, je range mon téléphone portable, et je me consacre entièrement à mes enfants. Ces moments-là sont tout pour moi, ils sont essentiels à mon équilibre et me maintiennent saine d’esprit.

Que conseillerais-tu à une nouvelle ou future maman qui découvre ta marque ?
Un de nos bodies (n’importe lequel – ils sont unisexes!) et une peluche coordonnée. Nos animaux ont des designs très contrastés, ce qui est parfait pour les bébés aux petits yeux tout neufs! Tenez un des animaux près d’un jeune bébé et vous verrez tout de suite qu’il ou elle réagira!

Peux-tu citer trois autres marques pour bébés ou enfants que tu aimes ?
Ah lala … il y en a tellement … mais parmi mes préférées, il y a MyMila, Mushybooks et Charlie&Gus.

 

The Wild Kids Apparel est disponible dans 60 boutiques en Amérique du Nord (Scout, Revolution Kids, Pretty Grit …). Pour plus d’informations, allez sur leur site www.thewildkidsapparel.com

 

Photo The Wild Kids Apparel

 

 

 


Originaire du Nord-Est de la France, Morgane a évolué dans une culture fortement imprégnée d’influences germaniques, à deux pas de la frontière allemande. Elle aime retrouver quand elle le peut, les montagnes de sapins, ou parcourir les Etats-Unis où se trouve une partie de sa famille. Elle vit aujourd’hui dans le sud de Paris et travaille comme journaliste beauté dans la presse féminine. Elle a collaboré notamment pour Numéro, Marie France et Be.com. C’est pendant sa grossesse, alors qu’elle attendait son petit garçon, qu’elle a décidé d’adopter une alimentation saine et un mode de vie plus doux.

  • C’est trop mignon!!! Un grand bravo à cette business woman écolo! Une philosophie de vie, de vivre, de créer qui devrait être bien plus répandue! Adriane Duckworth, vous me ferez signe lorsque vous lancerez une ligne de vêtements pour chiens:p

INSTAGRAM